ancrage mémoriel

Ancrage mémoriel ® : La lutte contre l’oubli

Lorsqu’il s’agit de formation professionnelle, s’assurer que l’apprenant puisse mettre en application les connaissances qu’il a acquises tout au long de son parcours constitue l’un des principaux enjeux. Cependant, si ces connaissances ne s’inscrivent pas dans le temps, alors nous pouvons remettre en cause l’utilité de la formation dans son intégralité. Comment pouvons-nous garantir la pérennité des informations retenues pendant l’apprentissage ?

Nous trouverons l’une des réponses dans l’ancrage mémoriel ®, qui regroupe plusieurs techniques issues des neurosciences et de l’apprentissage adaptatif afin d’améliorer le processus de mémorisation.

ancrage mémoriel

Optimiser l’ancrage mémoriel ®

Hermann Ebbinghaus, philosophe allemand du XIXe siècle, fut le premier à s’intéresser au processus de mémorisation lors de ses travaux sur la psychologie expérimentale de l’apprentissage. Après plusieurs séries de tests et d’expériences, il démontre que nous oublions un apprentissage au fil du temps, et ce de manière exponentielle. Sans répétition, nous oublions plus de 80% des informations apprises à un instant T, au bout d’un mois seulement.

En pointant du doigt cette défaillance naturelle du cerveau humain, Herman Ebbinghaus marqua le début de la lutte contre l’oubli. Ainsi, de nombreux scientifiques lui succédèrent pour comprendre les mécanismes mémoriels. Aujourd’hui, grâce à des disciplines émergentes et aux avancées scientifiques de la technologie et des neurosciences, nous sommes en mesure de favoriser l’ancrage mémoriel ®. En voici quelques exemples.

Spaced Learning

Lorsqu’une information est créée dans le cerveau, un réseau de synapses se tisse. Cependant, pour que cette information fasse plus qu’un passage éphémère dans le cortex, il faut consolider le réseau créé. Pour cela, il faut solliciter ce même réseau plusieurs fois, en d’autres termes : répéter l’information.

En fait, le cerveau possède un système naturel de suppression que l’on nomme « dépression synaptique à long terme », cela lui permet d’oublier les informations qu’il considère de faible importance. Ainsi, les réseaux synaptiques peu utilisés seront supprimés alors que ceux consolidés grâce à la répétition seront conservés. Le sommeil joue un rôle très important dans ce processus, notamment en permettant de trier les informations que le cerveau va archiver ou effacer.

Grâce à ces éléments de répétition et de tri, nous sommes en mesure de comprendre l’efficacité des répétitions espacées. Des études ont d’ailleurs illustré le « spacing effect », qui démontre qu’une session de révisions d’une heure est beaucoup plus efficace pour l’ancrage mémoriel ® lorsqu’elle est découpée en 6 séquences de 10 minutes.

ancrage-mémoriel

Social Learning

Comme le rappelait Erwan Devèze lors de son intervention dans notre podcast, nous sommes des êtres sociaux. Ainsi, nous évoluons en fonction de nos interactions sociales, et ce dès le plus jeune âge. Prenons l’exemple d’un bébé qui sourit automatiquement lorsqu’il regarde ses parents, pourtant, personne ne lui a appris à sourire. Pour acquérir ce savoir, le cerveau utilise les neurones miroirs, qui lui permettent de reproduire des agissements qu’il a précédemment observés.

Albert Bandura, l’un des précurseurs de la psychologie sociale en Amérique du Nord, met en lumière une théorie sur l’apprentissage social. Selon cette théorie, nous apprenons au travers de notre environnement par le biais de l’observation, de l’imitation et de la modélisation. Albert Bandura était convaincu que « la présence d’autres personnes dans un groupe d’apprenants renforce de manière très efficace les résultats de l’apprentissage ».

Pour optimiser l’ancrage mémoriel ®, il semble donc indispensable d’ajouter un aspect social à la formation.

Adaptive Learning

Les neurosciences nous ont démontré que nous avons tous des spécificités individuelles quant à l’apprentissage. Nous n’apprenons pas tous de la même manière, et plus précisément, pas avec le même niveau d’efforts fournis. De même, certaines personnes vont être beaucoup plus impliquées et motivées selon le sujet donné, et nous savons à quel point la motivation constitue une notion importante pour l’apprentissage.

L’une des forces du digital réside dans l’adaptive learning. En effet, grâce aux algorithmes ou à l’intelligence artificielle, nous pouvons collecter et analyser des données qui concernent l’apprenant en temps réel. En conséquence, il devient possible de modifier le parcours de formation de celui-ci en fonction de ses besoins individuels, dans le but d’optimiser l’ancrage mémoriel ®.

L’adaptive learning, couplée aux neurosciences, offre l’opportunité aux apprenants de suivre des formations sur mesure, qu’ils pourront suivre à leurs rythmes, selon leurs niveaux. Cependant, le monde de la formation ne repose pas seulement sur l’intelligence artificielle pour collecter et analyser des données.

Educational Data Mining

Depuis la création des différents systèmes éducatifs, qu’ils soient publics ou privés, nous avons accumulé un nombre astronomique de données qui concernent les étudiants, les formateurs ainsi que les administrations. La collecte de ces données massives (ou big data) devient d’autant plus accessible grâce à l’amélioration technologique continue. En effet, les apprenants sont de plus en plus amenés à se former en utilisant des supports connectés qui partagent les données en temps réel.

L’analyse des big data a déjà fait ses preuves dans les milieux économiques et scientifiques. Les chercheurs dans le domaine éducatif ont bien compris le potentiel à faire de même pour améliorer l’efficacité de l’apprentissage. Ainsi, l’Educational Data Mining naquit dans le début des années 2000. L’objectif consiste à analyser les différentes données éducatives pour mieux comprendre les apprenants et le système d’apprentissage humain.

L’Educational Data Mining est un pilier de l’amélioration continue du domaine éducatif, nous y retrouvons de nombreuses études et théories, traitant de plusieurs sujets dont voici quelques exemples :

  • Adaptive learning,
  • Pédagogie,
  • Amélioration des logiciels éducatifs,
  • Amélioration des supports pour les formateurs,
  • Ancrage mémoriel ®.

ancrage mémoriel définition

Prolonger un dispositif de formation

Nous avons vu que 80% des informations disparaissaient dans le temps à la suite d’un apprentissage traditionnel. Chez Callimedia, nous vous proposons de sortir de ce format traditionnel afin de prolonger la formation. En effet, en plus de bénéficier de certains des points cités précédemment, prolonger la formation dans le temps grâce à différents dispositifs rajoute les concepts de multimodalité et d’hybridation, deux notions permettant de perfectionner le parcours de formation.

Que votre objectif réside dans la communication, l’entraînement ou la révision, il existe des modalités pour répondre à chaque besoin. Voici différents exemples qui pourraient vous donner des idées.

Communication

La communication est un pilier essentiel à toute formation, qu’elle soit digitale ou en présentiel. Tout parcours de formation commence par un enseignement que l’apprenant reçoit une première fois. Lorsque la formation est prolongée, l’opportunité d’approfondir le sujet s’offre à vous. Vous devenez ainsi en mesure de proposer une autre vision de la thématique abordée afin de renforcer les notions ciblées. Deux modalités adéquates pour prolonger la communication :

  • Interview vidéo d’un expert: donnez un visage expert à votre communication digitale pour capter l’attention de l’apprenant.
  • Podcast: profitez du format audio du podcast afin que vos apprenants puissent se former où et quand cela leur convient le mieux.

Cependant, la communication peut également s’installer avant le début de la formation. En développant un teaser animé, vous pouvez profiter de ce laps de temps pour renforcer la motivation et l’envie d’apprendre de vos équipes. L’acquisition des compétences et l’ancrage mémoriel ® seront ainsi renforcés.

Entrainement

Lorsqu’il s’agit de la répétition, les formations traditionnelles n’offrent que peu de solutions. Souvent, l’entraînement s’arrête aux portes du dispositif initial et les formateurs ne peuvent que compter sur la volonté des apprenants à s’entrainer en aval de la formation. Pourtant, renforcer le réseau synaptique par le biais d’une mise en action active de l’apprenant compose l’un des points clés d’un enseignement acquis. Pour ne pas passer à côté de cette opportunité, plusieurs solutions existent :

  • Quiz d’entrainement: reprenez les éléments principaux de votre formation digitale et questionnez les apprenants à intervalles réguliers.
  • Mises en situation: plongez vos apprenants au cœur de l’action, confrontez-les à de nouvelles décisions afin qu’ils développent leurs expériences.

Vous pouvez également intégrer la notion de compétition pour renforcer la motivation et l’implication des apprenants. Pour cela, Callimedia a spécifiquement créé deux dispositifs inédits :

  • Real Challenge®: proposez à vos utilisateurs des activités pédagogiques interactives à l’issue desquelles ils obtiendront un résultat qui les classera en compétition avec leurs collaborateurs.
  • Quiz Challenge®: permettez à vos apprenants de se défier sur des séries de questions via une application web dédiée, disponible sur tous les matériels.

Révision

Les révisions ont toujours constitué un élément facteur de réussite, d’autant plus lorsqu’elles sont couplées avec le spaced learning, un concept efficace qui a déjà fait ses preuves. Cependant, intégrer ces deux notions à un parcours de formation professionnelle n’est pas toujours une tâche aisée. Sans la modalité appropriée, il y a peu de chance que la formation soit prolongée. En voici quelques-unes pour accomplir cet objectif :

  • Micro-module: reprenant les principes du micro learning, ces modules de quelques minutes permettent un rappel des notions clés après la fin de la formation.
  • Motion Design: résumez les principaux messages de votre formation à l’aide d’une animation dynamique que vous pouvez envoyer par mail.
  • Livret de formation: mettez à disposition de vos apprenants un livret digital, téléchargeable et imprimable, afin qu’ils puissent retrouver les différentes informations découvertes durant le parcours de formation.

 

Grâce à ces différentes modalités, vous serez assurés que vos apprenants bénéficient de toutes les avancées technologiques et pédagogiques pour optimiser leur ancrage mémoriel ®.

Formez-vous avec Callimedia 

Vous souhaitez prolonger vos dispositifs de formation ? Nous serions ravis de vous proposer différentes solutions adaptées à vos besoins et vos objectifs. Vous pouvez dès lors découvrir des exemples des différentes modalités que nous pouvons mettre en place. N’hésitez pas à nous contacter directement pour en savoir plus.

 

 

 

 

[Sources] :

https://www.fastcompany.com/3059634/your-brain-has-a-delete-button-heres-how-to-use-it

http://science.sciencemag.org/content/355/6324/507

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3399982/

https://www.docebo.com/learning-network/blog/what-is-social-learning-how-to-adopt-it/

https://hbr.org/2015/04/what-harvard-business-school-has-learned-about-online-collaboration-from-hbx

https://www.simplypsychology.org/bandura.html

https://eric.ed.gov/?id=ED593115

https://www.cell.com/neuron/fulltext/S0896-6273(17)30365-3

La dénomination « ancrage mémoriel ®  » est une marque déposée par la société WOONOZ.