Management hybride : quelles sont les bonnes pratiques en entreprise ? 

Date de parution

17/06/2022

Management à Distance – les Clés du Management Hybride

Ces récentes années, de plus en plus d’entreprises ont intégré le télétravail au sein de leurs équipes. Afin de concilier la présence sur site et celle à distance, des ajustements doivent être réalisés. Dans ce contexte, adopter les bonnes pratiques du management hybride se révèle intéressant pour allier bien-être des employés et performance de l'activité.

Quelle est la définition du management hybride ?

Qu’est-ce que le management hybride ?

Avec l’éclosion de nouvelles technologies de communication et la volonté d’améliorer les conditions d’emploi des collaborateurs, le recours au télétravail ne cesse d’augmenter ces dernières années.

En parallèle de cette évolution, d’autres problématiques ont émergé, notamment celles qui concernent les pratiques managériales des équipes hybrides. Ainsi, avec des employés qui effectuent leur tâche sur site et d’autres qui travaillent à distance, il peut être complexe de maintenir des performances stables, une bonne transmission des informations et un esprit d’organisation efficace. C’est pourquoi le management hybride a fait son apparition.

Les chefs d’équipe doivent prendre en compte cette diversité afin de garantir une gestion efficiente. De multiples enjeux découlent de cette nouvelle disposition des métiers tels que :

  • La gestion des emplois du temps
  • Le choix des technologies collaboratives
  • Le respect de l’équité entre employés
  • Le souci constant de la performance
  • L’équilibre entre bien-être et productivité
  • La communication transparente et efficiente entre salariés

D’où vient le management hybride ?

L’émergence de ces nouvelles méthodes s’explique par différents facteurs que l’on retrouve dans le monde et à l’échelle nationale.

En premier lieu, l’aspect technologique se trouve à la base de cette hybridation. Les progrès effectués dans le domaine de l’informatique, de la connexion internet et des outils collaboratifs en ligne ont permis de favoriser la flexibilité du lieu de travail. Certaines tâches et certains métiers qui ne nécessitent pas d’être exécutés à un endroit fixe ont donc pu s’exporter, sans remettre en cause leur réalisation.

Dans un second temps, la recherche de bien-être au travail s’inscrit dans une démarche durable. Les nouvelles générations de collaborateurs semblent accorder une importance toute particulière à s’accomplir dans un emploi qui respecte la sphère privée et familiale. Les temps de trajet, notamment aux abords des grandes villes, s’allongent et la qualité de vie des salariés est parfois remise en question.

Enfin, d’un point de vue pratique, des événements que l’on peut rencontrer à l’échelle personnelle ou au niveau national font qu’il n’est pas toujours possible de se rendre sur site. Les progrès du matériel utilisé autorisent le travail de chez soi et, en fonction de certaines circonstances, cela contribue à maintenir la performance et la productivité de son entreprise.

De quoi parle-t-on avec le travail hybride ?

Mais alors, qu’est-ce qu’une équipe hybride ?

Hybride signifie : « être composé d’éléments disparates », comme une voiture qui peut à la fois fonctionner avec un moteur essence et une motorisation électrique.

Dans le cadre professionnel, il s’agit d’une équipe où certaines personnes travaillent sur site et d’autres collaborateurs restent à distance. Nous ne sommes pas dans une situation de télétravail exclusif. Il est ainsi courant de voir quelques journées de la semaine réalisées de chez soi.

L’emploi du temps d’une équipe hybride se révèle flexible et peut varier selon les périodes. C’est à ce moment qu’intervient le rôle délicat du manager qui doit composer avec ces changements et cette diversité qui fluctuent de façon fréquente.

Comment travailler en mode hybride ?

S’adapter aux enjeux de l’hybridation du travail

Pour qu’une organisation flexible fonctionne et produise une performance satisfaisante, des ajustements demeurent nécessaires. On ne transforme pas des pratiques stables et connues en un claquement de doigts. L’adaptation a pour but d’accompagner l’évolution des activités professionnelles.

Il s’agit de déterminer les tâches qui peuvent être réalisées à distance, et celles qui obligent un collaborateur à rester sur site. Par ailleurs, certaines opérations doivent être effectuées à plusieurs, et il n’est donc pas envisageable de le faire chacun de son côté.

En ayant accompli ce diagnostic, un dirigeant peut plus aisément définir et fixer les règles de cette nouvelle hybridation. Cela demande des ajustements, et chaque étape du processus doit être pensée de façon à sauvegarder, voire à faire évoluer favorablement, la performance de l’entreprise.

Communiquer en mode hybride

D’un bureau à l’autre, en espace ouvert ou dans un même bâtiment, la communication est facilitée. On peut rencontrer physiquement notre interlocuteur ou notre manager, et les échanges ne représentent généralement pas une contrainte. Avec une équipe hybride, cet aspect peut se révéler problématique.

Heureusement, de nombreux outils coopératifs permettent désormais de favoriser le contact à distance, qu’il s’agisse des logiciels de visioconférence ou ceux de partage de projets. Une bonne communication est bien souvent la clé d’un travail d’équipe efficace. Trouver la méthode adaptée en équipe hybride s’avère de ce fait crucial.

Comment animer et motiver les collaborateurs d’une équipe en mode hybride ?

Encourager l’autonomie des employés

Cela peut être déroutant de travailler seul de chez soi, même avec la possibilité de communiquer régulièrement avec son équipe. Le mode hybride, dans l’optique de perdurer, doit mettre en valeur l’autonomie des collaborateurs.

Il est probable de perdre le bénéfice du télétravail en passant des heures à rechercher des informations auprès de ses collègues à distance et en alternant entre les appels et les messages. Pour éviter cet écueil, chaque tâche doit être clairement définie et l’hybridation de l’organisation ne doit être envisageable que si les salariés sont capables d’exécuter leurs activités seuls. Ainsi, ce dispositif n’est pas adapté à tout le monde.

En facilitant le fractionnement du métier et en établissant explicitement le rôle de chacun, vous pourrez développer l’autonomie, les prises d’initiative et l’efficacité de vos équipes hybrides.

Susciter l’engagement et l’implication des travailleurs hybrides

Dans l’optique de faire progresser la qualité de vie au travail, le modèle hybride a son rôle à jouer. Il s’avère nécessaire d’impliquer et d’engager les équipes. Œuvrer de chez soi ne veut pas dire se détacher de son activité professionnelle. Il s’agit au contraire de renforcer le sentiment d’appartenance à l’entreprise, par le biais d’une amélioration des conditions d’emploi et du management bienveillant.

Le supérieur hiérarchique doit continuer à engager son équipe par le biais de plusieurs pratiques différentes :

  • Instaurer des temps de communication fixes : point hebdomadaire et courtes réunions quotidiennes en équipe restreinte
  • Fixer des jours de travail sur site où tout le monde peut se retrouver
  • Créer des événements fédérateurs dans l’optique d’établir une cohésion et un esprit d’entreprise
  • Être à l’écoute des collaborateurs, qu’il s’agisse d’initiatives ou de retours sur le dispositif mis en place
  • Trouver l’équilibre dans cette diversité pour garantir l’efficacité de l’organisation.

Enfin, la gestion du temps n’est pas toujours évidente en travaillant de chez soi. Certains peuvent avoir du mal à effectuer une séparation entre vie professionnelle et personnelle. C’est la raison pour laquelle une entreprise doit sensibiliser ses collaborateurs au droit à la déconnexion.

Bonnes pratiques : comment manager et améliorer le travail en mode hybride ?

Technologie et outils : optimiser le fonctionnement hybride d’une équipe

En utilisant les ressources en ligne, le choix de la technologie et des outils est une étape importante dans l’organisation hybride et la collaboration. Ce dernier doit permettre au manager de gérer la communication efficacement et aux collaborateurs de partager et d’échanger simplement sur des projets. Il existe une pléthore de méthodes disponibles sur Internet.

Cependant, il s’avère nécessaire de prendre en compte le temps d’adaptation et l’adhésion de chacun de vos salariés aux technologies choisies par votre manager. La mise en place des outils doit se faire par étapes.

Promouvoir une culture d’entreprise cohérente et inclusive

La culture d’entreprise permet de renforcer la performance et le bien-être d’un groupe. En optant pour la méthode hybride et de bonnes pratiques, vous montrez à vos employés que vous veillez à leur santé mentale et à leur qualité de vie au travail.

En réalisant des cafés virtuels et des échanges informels, vous intégrez de bons moments au sein de vos équipes flexibles et cela peut contribuer à favoriser la cohésion. Être bienveillant à l’égard des collaborateurs ne peut que déboucher sur une productivité accrue.

Veiller à la performance, à la communication et à la gestion des équipes

C’est bien entendu le rôle d’un manager classique. Ce dernier demeure le même avec une organisation hybride. Toutefois, les enjeux diffèrent et chaque chef d’équipe doit s’adapter. L’objectif est de viser la pérennité du dispositif, de trouver l’équilibre entre qualité de vie et activité efficace.

Le manager hybride doit gérer cette flexibilité avec des outils de suivi et des rapports réguliers. Des points hebdomadaires peuvent lui permettre de varier ses pratiques, toujours dans l’optique de renforcer la performance du nouveau système de travail et la bonne entente au sein des collaborateurs.

Opter pour la formation continue des managers et des équipes

Comme on a pu le constater, les enjeux sont nombreux si l’on souhaite développer une méthode efficace. La formation a son rôle à jouer dans cette optique. À l’image des entreprises, la formation professionnelle a elle aussi connu une hybridation. En optant pour des plateformes d’apprentissage en ligne, vous accordez à vos équipes la possibilité de renforcer leur autonomie et d’optimiser le temps de travail.

Ces enseignements ont pour but d’élargir les compétences des managers, en leur donnant l’intégralité des clés qui leur permettront de chapeauter au mieux les collaborateurs flexibles.

 

Vous souhaitez entraîner vos équipes au management hybride ? Consultez notre catalogue de formation dans le but d’améliorer la gestion de vos équipes flexibles !

Inscrivez-vous vite à notre newsletter pour ne rien rater de l’actu du Digital Learning

« * » indique les champs nécessaires

Renseignez votre e-mail professionnel, c'est plus sympa 🙂

En validant votre formulaire, vous acceptez que Callimedia vous envoie des communications sur nos offres et services. Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. En savoir plus sur notre Politique de confidentialité.

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.