Pourquoi former votre personnel aux Gestes et Postures ?

Date de parution

01/03/2022

Gestes et Postures

Beaucoup ignorent à quel point réaliser les bons gestes et postures est capital pour la santé, la sécurité et le bien-être des employés, mais aussi pour les performances de l'entreprise. Au-delà de la prévention, la formation s'avère encore plus efficace.

Comprendre l'importance des bons Gestes et Postures au travail

Pourquoi former aux gestes et postures ? Très simplement parce que la majorité des maladies professionnelles provient d’une mauvaise pratique au travail. Les gestes et postures recommandés sont pourtant souvent ignorés, et les conséquences concernent tout autant les salariés que l’entreprise. Comprendre l’importance de ces gestes et postures permet de se prémunir contre les risques liés aux mauvaises exécutions.

En quoi avoir une bonne posture au travail est-il important ?

La posture et le geste sont quelque peu différents. La bonne posture implique les positions physiques prises par un salarié pendant l’exercice de ses fonctions. Elle peut dépendre de l’individu ou de l’environnement de travail, comme l’équipement et le matériel fournis. Une chaise de bureau de mauvaise qualité, un poste de travail inadapté, un bureau à la mauvaise hauteur, des écrans qui ne sont pas aux normes, ou encore l’absence d’équipement individuel sont autant de facteurs potentiels dans la mauvaise posture au travail. La posture contraignante peut aussi être adoptée par la personne à cause de mauvaises habitudes.

Adopter une bonne posture au travail est essentiel dans la prévention des risques car, sans cela, le corps s’épuise plus vite et la déconcentration chute en même temps qu’une gêne ou des douleurs apparaissent. Opter pour une meilleure posture est aussi primordial pour éviter les risques de TMS (Troubles Musculo-Squelettiques).

Pourquoi les bons gestes professionnels sont-ils essentiels ?

Les gestes professionnels, quant à eux, se définissent par l’exécution de gestes répétitifs, nécessaires dans la pratique d’une activité. Un mauvais geste peut être naturel ou provenir d’un manque de formation sur la manière de procéder. Il peut aussi résulter d’outils obsolètes, d’un roulement inefficace, ou de l’absence d’aide mécanique pour épauler les ouvriers.

Les bons gestes font aussi référence aux mesures à prendre pour corriger ces mauvaises manies. Que ce soit en station assise ou debout, en posture statique ou dynamique, il est important de porter des chaussures plates de bonne qualité, de garder le dos droit, de conserver la tête dans l’alignement de la colonne vertébrale, de ne pas serrer ses jambes, ou d’apprendre à bien effectuer les gestes. Par exemple, dans la manutention manuelle, une grande partie des employés se plaignent de lombalgies, mais beaucoup n’ont pas appris à effectuer les gestes de façon adéquate. Le fait de s’accroupir pour soulever des charges lourdes et de mettre le poids sur les jambes plutôt que sur le dos est, par exemple, un bon geste professionnel à adopter dans ce domaine. La formation aux gestes et postures permet d’apprendre à bien réaliser ces tâches.

Faire de la prévention en entreprise sur les gestes et postures

L’employeur a pour obligation de veiller à la santé, à la sécurité et au bien-être des travailleurs, quel que soit le domaine d’activités. Et selon l’article R4541-8 du Code du travail, l’employeur est aussi tenu de faire de la prévention et de proposer une formation sur les gestes et postures. De cette manière, les employeurs comme les salariés sont au fait de la sécurité physique et peuvent, à terme, adopter les postures et gestes nécessaires, sans risque.

La prévention des risques liés à une activité professionnelle physique permet également de sensibiliser les travailleurs sur les troubles musculosquelettiques avant qu’ils n’en souffrent. Selon le service d’activité, la campagne de prévention pourra revêtir plusieurs formes et aborder des postures et gestes différents, bien que l’objectif commun soit de préserver la QVT (Qualité de Vie au Travail) des salariés et d’éviter les pertes de l’entreprise.

Les risques et conséquences des Gestes et Postures

Les postures et gestes contraignants entraînent divers troubles physiques, tous ayant des conséquences sur les performances des travailleurs. S’informer sur les risques et les impacts permet d’adopter les mesures nécessaires avant qu’il ne soit trop tard.

Les risques de Troubles Musculosquelettiques (TMS) au travail

Les TMS se traduisent par une affection des tissus mous tels que les muscles, les tendons et les articulations. Le dos, le genou ou les membres supérieurs comme le poignet, l’épaule ou le coude, sont les plus touchés par les TMS. Les causes sont nombreuses mais le travail est le premier motif de TMS. Le plus souvent, les maladies évoquées sont relatives à certaines parties du corps : le syndrome du canal carpien, les affections de l’épaule, l’épicondylite au niveau du coude, ou encore le mal de dos et les lombalgies.

Les facteurs de risques des TMS peuvent se trouver dans l’environnement (la température, le bruit, l’éclairage, l’équipement inadapté…), ou bien dans les mouvements répétés. Le travail statique, le port de charges lourdes, les vibrations fortes et les chocs mécaniques sont, à titre d’exemple, des facteurs de risques.

Les conséquences à long terme sur l'employé

Une formation aux gestes et postures ainsi qu’à la prévention des TMS permet d’intégrer les principes d’économie d’effort et de sécurité physique. De plus, les conséquences des TMS sont nombreuses et affectent autant l’employé que l’entreprise. Si les symptômes sont légers au début, ils peuvent dégénérer sans prise en charge et devenir des symptômes chroniques et incapacitants, voire handicapants sur le long terme.

On distingue trois étapes dans les symptômes des TMS : la première représente le début des symptômes, la seconde la persistance de ceux-ci, et la troisième la chronicité de la maladie et son impact au quotidien. À long terme, un employé qui développe des TMS peut aussi avoir plus de difficultés à se réinsérer professionnellement puisque le handicap est encore considéré comme une incapacité à travailler dans la plupart des secteurs.

Des mauvaises pratiques qui se répercutent sur l'entreprise

En France, et d’après une étude de l’Assurance maladie, les troubles musculosquelettiques représentent 87 % des maladies professionnelles. Le mal de dos, commun à la plupart des secteurs d’activités, représente quant à lui 20 % des accidents de travail. Si on constate l’impact sur la sécurité physique et le bien-être des employés, il est difficile de nier les conséquences sur l’entreprise. L’absentéisme provoqué par un travailleur en arrêt maladie se ressent dans les performances, mais aussi dans le coût que cela entraîne. En 2017, les cotisations des entreprises pour les accidents du travail et les maladies professionnelles se sont élevées à environ deux milliards d’euros.

Toujours selon l’étude de l’Assurance maladie, 30 % des arrêts de travail sont causés par des troubles musculosquelettiques survenus dans l’exercice des fonctions de l’employé. Un accident de travail lié à une lombalgie aigüe ou chronique entraîne des arrêts de travail d’en moyenne deux mois. En conséquence, la mauvaise pratique des gestes et postures conduit les entreprises à faire face à une perte de productivité et de qualité, une désorganisation des équipes, de l’absentéisme, des difficultés de recrutement, et des inaptitudes au travail. Le meilleur moyen d’y remédier est de former aux gestes et postures dans le cadre de la prévention des risques de TMS.

Pourquoi former aux gestes et postures ?

Réaliser une formation adaptée à la sécurité physique et en lien avec l’exécution des opérations professionnelles est particulièrement important. La mise en place de cette formation a l’avantage de prévenir les TMS et d’enseigner les gestes et postures sains.

Faire la formation Gestes et Postures est-il obligatoire ?

Pour certains secteurs, la formation aux gestes et postures est obligatoire. C’est le cas, selon l’article R4541-8 du Code du travail, des employés dans la manutention manuelle et la logistique. La réglementation ne concerne néanmoins pas les autres secteurs d’activités, pourtant également touchés par les tâches répétées. Cependant, puisque l’employeur est tenu de veiller à la QVT des salariés, que ce soit dans le cadre d’une démarche RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) ou non, la formation aux gestes et postures est vivement conseillée.

La conformité aux normes de santé : une valeur ajoutée à l'entreprise

En prenant en considération les risques liés à l’exercice de certaines tâches professionnelles, les employeurs peuvent prendre du recul sur l’aménagement des postes de travail, l’équipement et les outils fournis, ainsi que la corrélation entre la QVT (Qualité de Vie au Travail) et les performances de l’entreprise. Un salarié qui travaille dans de bonnes conditions connaît moins de problèmes de santé et peut s’investir pleinement dans son activité. De plus, il faut considérer la valeur ajoutée à l’entreprise si vous décidez d’entamer une démarche RSE et de vous conformer aux normes de santé.

Se former aux bonnes pratiques de gestes et postures

Dans l’optique de sensibiliser vos collaborateurs aux bonnes pratiques au travail, et dans l’idée de prévenir les risques de TMS, Callimedia a réalisé un module de formation e-learning : Gestes et Postures. Personnalisable selon le secteur professionnel, il a été réalisé aussi bien pour le travail de manutention que le travail plus statique. Le contenu de la formation aborde le travail répétitif, les risques, l’organisation, les principes d’ergonomie, ainsi que les réflexes à avoir pour protéger sa santé et les exercices pratiques à effectuer. Former son personnel aux gestes et postures contribue donc à la santé, à la sécurité et au bien-être des employés, mais aussi à la performance de son entreprise.

Inscrivez-vous vite à notre newsletter pour ne rien rater de l’actu du Digital Learning

« * » indique les champs nécessaires

Renseignez votre e-mail professionnel, c'est plus sympa 🙂

En validant votre formulaire, vous acceptez que Callimedia vous envoie des communications sur nos offres et services. Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. En savoir plus sur notre Politique de confidentialité.

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.