Adoptez les bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail

Date de parution

09/03/2022

Gestes et Postures

Entre méconnaissance des risques et particularités de chaque activité, il est parfois difficile d'identifier les bons gestes en milieu professionnel. Pour connaître et appliquer les bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail, une formation est toujours utile. Retour sur les obligations des employeurs et la notion de santé et sécurité au travail.

Sensibilisation gestes et postures : cadre et enjeux

La notion de qualité de vie au travail, la prévention des troubles musculo-squelettiques et des pathologies professionnelles ont entraîné un intérêt accru pour les postures au travail. Auparavant limitée aux activités très physiques, la prise en compte des positions et des mouvements dans la santé et la sécurité au travail s’est étendue à tous les domaines professionnels.

C'est quoi les gestes et postures ?

Il convient de différencier les postures de travail, qui désignent la position du corps, et les gestes, qui concernent l’exécution d’un mouvement par une personne dans un but précis. L’ensemble de ces contraintes physiques impactent le confort et la santé des salariés.

Les positions et les mouvements inadaptés et répétitifs entrent pour une large part dans les causes des arrêts maladie et des pathologies professionnelles. Leur impact économique est donc important.

Qu'est-ce qu'une posture contraignante ?

On distingue trois types de postures : naturelle, volontaire ou contraignante. La dernière catégorie est définie par le Code du travail comme une position forcée, impliquant en particulier des angles extrêmes des articulations. Les postures contraignantes sont d’autant plus pénibles et dangereuses pour la santé du travailleur qu’elles sont prolongées et répétitives.

À titre d’exemple, les positions de travail déséquilibrées, la torsion du buste ou le fait de garder les bras levés pendant une longue période sont des postures contraignantes. Elles peuvent être accentuées par des postes de travail inadaptés.

Obligations des employeurs en matière de prévention gestes et postures

Le Code du travail impose aux entreprises de certains secteurs de sensibiliser et de former leurs équipes aux bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail. Les activités et les environnements de travail suivants sont concernés :

  • Manutention manuelle et port de charges
  • Logistique
  • Magasins, entrepôts et lieux de stockage

Les obligations des employeurs en matière de gestes et postures couvrent deux aspects. D’une part, ils sont tenus d’informer les travailleurs sur les dangers encourus en cas de mauvaise posture et de non-respect des consignes techniques. L’article R. 4541-6 du Code du travail définit les facteurs de risques. D’autre part, les chefs d’entreprise doivent faire bénéficier leurs employés d’une formation pratique à la sécurité qui aborde les positions adaptées pour accomplir les opérations de manutention manuelle.

Ajoutons qu’il incombe aux employeurs d’évaluer les risques en amont et d’assurer l’ergonomie des postes de travail. La mise en place de temps de pause pour éviter les positions statiques prolongées et limiter les TMS dus aux gestes répétitifs font partie des mesures nécessaires à adopter en entreprise.

Guide des bonnes postures au travail

Les bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail varient selon votre secteur d’activité. Le travail sur écran et la manutention ne présentent pas les mêmes contraintes posturales mais, dans les deux cas, une mauvaise posture peut avoir des conséquences graves à plus ou moins long terme.

Quelle est la bonne posture au travail ?

La position assise n’est pas forcément aussi confortable qu’il n’y paraît. Si elle se prolonge plusieurs heures, elle peut engendrer des tensions et des douleurs, notamment au niveau de la nuque, des épaules, du dos et des membres supérieurs. La meilleure position consiste à garder le dos droit, les pieds parallèles et en avant.

En position debout, les bons gestes consistent à conserver le dos droit et à répartir le poids du corps sur les deux jambes, celles-ci étant légèrement écartées pour garder un bon équilibre sans fatigue. Il faut éviter de s’appuyer sur une seule jambe, ce qui entraîne une torsion de la colonne vertébrale.

Manutention : quels sont les gestes et postures à adopter ?

Adopter les bons gestes lors des activités de manutention est primordial pour éviter les lombalgies. À elles seules, elles sont responsables de 20 % des accidents du travail et de 7 % des maladies professionnelles selon l’INRS.

Pour soulever une charge, la bonne posture dépend du poids du colis. S’il est léger, la position accroupie permet de le hisser sans se faire mal. En revanche, le soulèvement d’une charge lourde implique de connaître les bons gestes :

  • Ecarter les jambes puis les plier pour se placer à hauteur de l’objet.
  • S’assurer d’avoir une prise suffisante sur le colis.
  • Soulever progressivement la charge en la maintenant contre le corps.
  • Garder le dos droit.

Bonne ou mauvaise posture au bureau ?

Le travail sur écran entraîne des contraintes posturales et articulaires, sans parler de la fatigue visuelle et des maux de tête. Pour prévenir les TMS, les professionnels recommandent d’adopter les habitudes suivantes :

  • Disposer d’un plan de travail adapté et ordonné, ainsi que d’une chaise de bureau ergonomique.
  • S’assoir avec le dos droit et la tête dans le prolongement de la colonne vertébrale.
  • Conserver les bras et avant-bras à angle droit.
  • Garder les poignets dans le prolongement des avant-bras.
  • Poser les pieds bien à plat sur le sol.

En complément, il convient de placer l’écran à hauteur des yeux, d’utiliser un clavier mobile à plat et de préférer l’usage de la souris à celui du pad. Faire des pauses régulières permet aussi de s’étirer et de prévenir les crampes et les tensions.

Formation : quels sont les bons gestes et les bonnes postures à appliquer ?

La QVT, la santé et la sécurité au travail ont permis des évolutions importantes en matière d’ergonomie et de sensibilisation aux gestes et aux positions en milieu professionnel. Au point que le Code du travail a inscrit l’obligation de formation pour les employeurs dans certains domaines d’activité. Les professionnels des transports ont tout intérêt à compléter la formation gestes et postures par un module dédié aux risques routiers.

Risques liés aux gestes et postures de travail

Qu’il s’agisse de travail sur écran ou de manutention, les mauvaises postures et les gestes répétitifs ont un vrai impact à long terme que l’intégrité physique des salariés. Certaines professions sont particulièrement touchées par telle ou telle pathologie : syndrome du canal carpien chez les caissiers et les coiffeurs, TMS dans le secteur des transports et de la logistique, accidents de manutention dans l’industrie lourde…

Toutes les parties du corps peuvent être impactées par une position statique prolongée ou par une mauvaise posture. Toutefois, on constate que les lombalgies arrivent largement en tête dans les causes d’arrêts de travail et de maladies professionnelles. Les TMS touchent les membres inférieurs (jambes et pieds) et supérieurs (notamment au niveau des articulations). Enfin, les tensions et douleurs liées à la position de travail impactent négativement le bien-être des travailleurs et leurs performances.

Position de travail et prévention des TMS

Les chiffres de l’assurance maladie sont édifiants : selon les secteurs d’activité, la part des lombalgies et des troubles musculo-squelettiques atteint des proportions alarmantes :

  • Transports et logistique : les TMS représentent 95 % des maladies professionnelles.
  • Commerce : les problèmes de dos sont à l’origine de 40 % des arrêts de travail.
  • Agroalimentaire : le coût annuel des TMS pour les entreprises s’élève à 77 millions d’euros.
  • BTP : les TMS représentent 91 % des maladies professionnelles.
  • Sanitaire et médico-social : les maux de dos sont à l’origine d’un quart des accidents de travail.

La prévention des risques professionnels et la formation aux bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail sont des outils incontournables pour améliorer les conditions de vie en milieu professionnel. Au-delà du bien-être des salariés et de la sécurité au travail, ce sont plusieurs milliards d’euros d’économies qui pourraient être réalisés chaque année.

Se former aux bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail

Outre les mises en situation pratiques en milieu professionnel et l’adaptation des postes de travail, les employeurs ont à leur disposition de nombreux outils pour protéger leurs salariés. Certains secteurs sont soumis à une obligation de formation sur les bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail. Mais toutes les entreprises ont intérêt à sensibiliser leurs employés dans ce domaine.

Callimedia rassemble une équipe d’ingénieurs de formation et de nombreux outils pour concevoir des parcours de formation multimodaux. En complément des ressources disponibles auprès de l’INRS et des recommandations du Code du travail, proposer aux managers et aux équipes des modules en e-learning permet d’aborder tous les aspects de la santé et de la sécurité au travail.

Outre les dangers physiques liés aux mauvaises postures ou aux gestes inadaptés, vous pouvez sensibiliser vos salariés aux risques psychosociaux ou RPS. En digital learning sur mesure ou en modules prêts à l’emploi, Callimedia dispose d’un catalogue conséquent de formations. Elles sont disponibles à la location ou à l’achat.

Vous souhaitez mettre en place une action de sensibilisation aux bonnes pratiques en termes de gestes et postures au travail ? Contactez Callimedia pour élaborer une solution entièrement adaptée à vos attentes.

Inscrivez-vous vite à notre newsletter pour ne rien rater de l’actu du Digital Learning

« * » indique les champs nécessaires

Renseignez votre e-mail professionnel, c'est plus sympa 🙂

En validant votre formulaire, vous acceptez que Callimedia vous envoie des communications sur nos offres et services. Vous pouvez vous désabonner de ces communications à tout moment. En savoir plus sur notre Politique de confidentialité.

Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.